Beatbox : la nouvelle discipline pour lutter contre les troubles du langage

Stigmatisme interdental, déficit auditif, chuintement, bégaiement… Autant de troubles du langage qui peuvent toucher les enfants. Aujourd’hui, les orthophonistes recherchent constamment de nouvelles méthodes pour améliorer la rééducation de ces troubles articulatoires. Si les méthodes traditionnelles sont plutôt longues et peu ludiques, la rééducation par le Beatbox s’avère plus prometteuse.

Quels peuvent être les troubles du langage ?

Il s’agit d’un retard du langage oral ou d’un ralentissement de son développement. Ces troubles sont souvent responsables des difficultés d’apprentissage chez l’enfant. Ils peuvent toucher un enfant ayant une intelligence parfaitement normale, sans atteinte cérébrale, neurologique ou psychologique apparente. Dans certains cas, cependant, ces troubles peuvent aller de pair avec une autre affection comme la surdité. Il existe plusieurs types de troubles, allant de troubles simples comme celui de l’articulation, les bégaiements, le retard de parole et de langage, qui, après une rééducation adaptée et précoce, finissent par régresser. La dysphasie, quant à elle, est un trouble du développement cognitif, et est plus difficile à traiter. Un enfant atteint d’un trouble articulatoire peut, par exemple, supprimer certains sons ou les remplacer par d’autres sons : « apeau » au lieu de « chapeau », « zou » au lieu de « joue »…

Et un beatbox, c’est quoi ?

Le beatboxing, ou human beatboxing, est un genre de percussion vocale qui implique l’art de produire des battements de batterie, des sons musicaux et des rythmes par le moyen de la bouche, des lèvres, de la langue et de la voix. Le beatboxer fait usage de tout son appareil phonatoire et buccal, à la différence du vocaliste ou encore du multi-vocaliste qui n’utilise que sa voix. Il lui arrive aussi d’imiter, parfois, d’autres sons de divers instruments de musique. Le beatbox est une production sonore purement a cappella.

Quel rôle le beatbox joue-t-il dans la rééducation d’un trouble articulatoire ?

Contrairement aux thérapies conventionnelles employées par les orthophonistes pour soigner des troubles de l’articulation, la pratique du beatbox constitue à la fois une méthode rapide, efficace et largement plus ludique pour les patients. Son aspect distrayant fait de lui le préféré des enfants en rééducation. En effet, le beatbox encourage l’enfant à faire des exercices musculaires (langue, lèvres, joues) et à travailler sa respiration. Les battles de beatbox organisés lors d’un atelier de rééducation permettent aussi à ces enfants de tisser des liens et de montrer aux autres leur évolution. Il booste ainsi leur estime de soi, accélérant considérablement la rapidité de la rééducation.

Double dutch : règles et astuces pour maîtriser les doubles cordes
Les 5 figures à connaître pour commencer le Parkour